La VAE, pour qui ?

V.A.E : Validation des Acquis de l’Expérience

La loi de modernisation sociale a introduit un droit de validation des acquis d’expérience.

La validation des acquis de l’expérience est un droit ouvert à tous (salarié sous contrat à durée indéterminée, salariés intérimaires, non-salariés, demandeurs d’emploi, etc.), et ce, quels que soient les diplômes précédemment obtenus ou le niveau de qualification du candidat.

Une seule condition : justifier d’une expérience professionnelle (salariée ou non, bénévole…) d’au moins un an de manière continue ou discontinue, à temps plein ou à temps partiel, en rapport direct avec le contenu de la certification (diplôme, titre) envisagée.

En application du dernier Décret sur la VAE, et du Code de l’éducation, (Art. R613-35 du Code de l’éducation, Art. R335-6 à R335-8 et du Code de l’éducation). Les procédures d’évaluation permettent au jury de vérifier si les acquis dont fait état le candidat correspondent aux aptitudes, compétences et connaissances exigées par le règlement du diplôme ou du titre postulé.

 

 

Financement

La VAE peut faire l’objet d’une prise en charge financière au même titre qu’une action de formation professionnelle continue. Selon le statut du candidat, il existe différentes possibilités d’aides au financement.

 

 

!! Seules les démarches VAE visant des certifications enregistrées au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP), sont susceptibles d’être prises en charge.

 

 

 

Certification proposée

Certification (niv. 2)

"Préventeur en risques professionnels, Santé au travail et Environnement"
 
 
 
Retrouver les 6 étapes de la procédure :
 
 
Procédure VAE (cliquer sur le lien)
 
Fiche contact (cliquer sur le lien)