Missions et Carrières

LES METIERS DE LA PREVENTION

Le métier auquel forme l’ESSEL prend différentes terminologies qui recouvrent les mêmes compétences et presque toujours les mêmes missions : Agent ou technicien HSE (Hygiène, Sécurité, Environnement), préventeur en risques professionnels, conseiller en prévention, coordinateur en prévention, animateur QSE (Qualité, Sécurité, Environnement).

 

  • Des métiers de terrain et de contacts

Le préventeur accompagne les managers et les salariés de l’entreprise dans la démarche de prévention des risques professionnels et environnementaux, parfois même dans une démarche Qualité, et le respect de la réglementation en vigueur. Il s’agit de mettre en place les mesures nécessaires pour protéger la santé physique et mentale des salariés.
Au-delà de l’analyse des risques, des conditions de travail et de la veille réglementaire, le préventeur doit être capable de s’adapter au secteur d’activité, être force de proposition, animer la prévention, sensibiliser et convaincre.
Il travaille avec la Direction, le service RH, les salariés, les instances représentatives du personnel mais il est également en relation avec les acteurs externes de la prévention et de l’environnement tels que les Services de Santé au Travail, la Direccte, la CARSAT, le DREAL, les organismes de contrôle…

C’est un métier qui s’effectue au plus proche du terrain.

  • Indispensables dans tous les secteurs

A la sortie de notre formation, un diplômé de l’ESSEL peut travailler dans les entreprises privées ou publiques, dans des associations, quel que soit le secteur d’activité (industrie, BTP, tertiaire…) et quelle que soit leur taille : grand groupe, PME, et même travailler pour plusieurs TPE…

  • Et qui s’adaptent

Les entreprises ont besoin de personnes formées dans le domaine de la prévention des risques professionnels et environnementaux mais une formation ne peut pas traiter tous les risques existants. Les personnes en poste peuvent donc être amenées à se former à des risques spécifiques à l’entreprise, travaillant dans le nucléaire par exemple, ou à des risques inédits liés à l’arrivée de nouvelles technologies.
Les personnes qui occupent la fonction de préventeur doivent être associées aux projets de l’entreprise : achats de nouveaux matériels, machines, changements de process, aménagements de postes de travail… car des risques professionnels et environnementaux peuvent disparaître ou apparaître et l’anticipation peut permettre de les supprimer ou les diminuer.

Les missions du préventeur

  • Conseiller votre hiérarchie sur les actions de préventions à mettre en place
  • Animer les instances d’étude et de décision dans le domaine de la sécurité, de la santé et de l’environnement
  • Participer aux travaux et réunions relatifs aux projets d’implantation et aux procédés nouveaux et veiller à l’intégration des règles de sécurité et environnementales
  • Effectuer la veille documentaire technique et législative pour diffuser la réglementation applicable et veiller à son application
  • Réaliser les études sur les risques de l’entreprise afin de définir des mesures de prévention
  • Assurer la formation en matière de sécurité, de santé au travail et d’environnement
  • Être en relation avec les organismes de contrôle officiels et privés
  • Identifier et analyser les risques,
  • Déclencher des actions de prévention par la connaissance de la réglementation
  • Dynamiser et gérer la politique de prévention de l’entreprise

Focus carrière

L’ESSEL offre une approche des problématiques Hygiène et Sécurité toute particulière. Une partie de l’enseignement est dispensé par d’anciens élèves ce qui aboutit à une pérennité méthodologique et à un fonctionnement en réseau bénéfique à tous. Beaucoup de professionnels interviennent également : des gens de métier, de terrain. On a l’assurance d’une transmission de savoirs, de pratiques et quand on sort de l’ESSEL, on a une musette pleine dans laquelle puiser. En 9 mois de formation, on apprend un nouveau métier, on en comprend les enjeux et les nécessités d’adaptation. On est immédiatement opérationnel. Par ailleurs, l’ESSEL ouvre aussi la voie à d’autres formations, à d’autres diplômes. Elle pousse toutes les portes des métiers de la prévention. Après ma formation, j’ai passé un DESUP en Prévention des risques professionnels à la Sorbonne puis un Master d’Ergonomie. J’ai également suivi des formations internes et professionnelles pour me spécialiser. Aujourd’hui je travaille dans le domaine des conditions de travail et de l’ergonomie sur les postes.

Pascal REYTIER  I Animateur ergonomie-Conditions de Travail - LEGRAND

L’ESSEL est une formation généraliste et complète. Elle permet aux stagiaires d’avoir une vision globale de l’entreprise, de détecter les problèmes liés aux questions de sécurité et d’environnement et de trouver les ressources nécessaires à leur résolution. L’ESSEL vous apprend à considérer la politique de sécurité et de prévention en entreprise comme un tout. Vous entrez dans une démarche environnementale globale. Et cette vision généraliste implique la formation des personnes, les équipements, les protocoles, les déchets, les classifications, le conseil… Le diplômé de l’ESSEL deviendra, à terme, un référent incontournable dans la conduite de son entreprise vers le progrès.

Benoît Guéroux I Consultant SECURITUDE et intervenant ESSEL

Suivre la formation de l’ESSEL, c’est se donner les moyens d’une adaptation réussie en entreprise. Peu importe la structure et le domaine d’activité. Ce qui compte, c’est de disposer des bases réglementaires et techniques en matière de prévention, environnement, qualité... C’est aussi savoir où aller chercher les informations dont on a besoin mais aussi connaître les acteurs externes à l’entreprise pour les solliciter en
experts. Mon parcours est atypique. Multisecteurs et multisites. L’ESSEL m’a permis d’intégrer des structures aussi diverses que l’industrie haute technologie, les haras nationaux/le Cadre Noir de Saumur et, plus récemment, la MAAF pour COVEA IMMOBILIER. Pour ce dernier poste, à la tête d’une équipe de 11 collaborateurs, j’ai défini et animé une politique technique et sécurité pour un réseau de 600 sites. Cela nécessite rigueur, capacités d’animation, de coordination. Sans cela, difficile d’être crédible face à un réseau national ! Sans l’ESSEL et tout ce que j’ai pu y apprendre ou y consolider, cela aurait été très compliqué. Il faut intégrer que suivre les cours de l’ESSEL nécessite un fort investissement personnel. Rien n’est acquis mais le partage entre apprenants, le réseau qui se crée et la richesse des enseignements font que lorsque l’on sort de cette école, on est armé pour avancer, tant sur le plan stratégique que d’un point de vue opérationnel, au plus près du terrain.

Christine RIVAULT I Responsable du service maintenance et sécurité réseau national sites MAAF

43, rue de Sainte-Anne - BP 834
87015 LIMOGES cedex 01
Tél : 05 55 31 67 24
courriel : essel[at]3il.fr

EN PARTENARIAT AVEC